La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Acquisition des images

Les débuts

normalement, le premier essai pour faire des images avec une webcam, après environ une heure de tentative infructueuse, se termine généralement par :

- "mais nom de !@!?... pourquoi est-ce j'arrive rien à voir avec cette !#/* ... de webcam "

ou alors par

- "mais où est donc passé cette \%!?@:! de planète à la ...!?#*! (la politesse m'oblige à censurer certains termes...).

Le premier (et principal en fait) problème qu'on a avec une webcam et un petit téléscope comme le 130/900, c'est de parvenir à centrer l'objet que l'on cherche sur le capteur de la webcam (il y a ensuite le problème du réglage de la caméra, et celui du traitement des images, qui sont traités plus loin). Pourquoi cette difficulté ? Tout simplement parce que, d'une part, le capteur de la webcam est très petit et ne montre donc qu'une infime partie du ciel, il n'est donc pas très évident d'y placer un objet, et que d'autre part, si la mise au point n'est pas correct, on ne voit rien à l'écran !

Préparation de jour (!! Etape très importante !!)

la première chose à faire, c'est, de jour, de faire des essais de mise au point à la webcam. Il suffit de pointer un objet lointain avec le téléscope (clocher, sommet d'une colline, je l'ai fait en pointant le sommet d'une montagne que je vois par la fenêtre de ma chambre...), puis de mettre en place la webcam à la place de l'oculaire. Le but est ensuite d'essayer de voir sur l'écran de l'ordinateur l'image de la cible choisie, et de faire la meilleure mise au point possible. Quand la mise au point est satisfaisante, on fait une marque (avec un feutre indélébile) directement sur le porte-oculaire, à l'endroit de la mise au point (au début, j'avais fait une marque au feutre rouge. Mais comme j'utilise une lampe rouge, la nuit lumière rouge sur marque rouge, on n'y voit plus rien ... donc utilisez plutôt du bleu ou du noir...). Si comme moi vous comptez utiliser des lentilles de barlow x2 ou x3 avec la webcam, refaites la même manipulation avec chacune d'entre elles. Sur mon porte-oculaire j'ai maintenant trois marques de feutre qui indiquent les positions de mise au point de la webcam seule et de la webcam quand on l'utilise avec les deux barlow. Cette simple préparation permet par la suite de centrer beaucoup plus rapidement un objet sur le capteur de la webcam, car on ne perd pas de temps à faire la mise au point, temps durant lequel l'objet peut avoir le temps de quitter le capteur.

Quelques petits conseils (qui valent ce qu'ils valent...)

- il est préférable de choisir une nuit avec peu de turbulence pour faire des photos !

- laisser le téléscope se mettre en température un bon moment (en hiver, une heure dehors, ça n'est pas de trop ! ... Pendant ce temps, on peut manger un morceau, préparer ses observations, faire des observations visuelles, que sais-je encore ...)

- équilibrer le mieux possible le téléscope

- pour plus de confort : faire une mise en station la plus soignée possible, afin de pouvoir suivre plus facilement les objets photographiés et utiliser efficacement la motorisation du téléscope. Si on veut filmer des objets du ciel profond, c'est carrément obligatoire !

- placer le tube du téléscope (je parle pour les téléscopes de type Newton comme le 130/900) de façon à avoir le porte-oculaire sur le haut du tube quand vous pointerez l'objet choisi, ceci afin d'éviter le plus possible un déséquilibre du téléscope quand on placera la caméra dans le porte-oculaire.

- se procurer un filtre IR-UV qui se visse sur le raccord de la webcam et facilite la mise au point des images (dans les 40 €...)

- s'entrainer sur la Lune ! C'est un objet idéal pour se faire la main, car étant donné sa taille, on n'a pas trop de problème pour la pointer à la webcam. Elle permet de s'entrainer à régler la caméra. Enfin on obtient assez rapidement des photos de la Lune très satisfaisantes !

Acquisition d'images à l'aide du logiciel K3 CCD Tools

ce qui suit est valable pour filmer des objets ne nécessitant pas de longues poses (comme les objets du ciel profond), donc pour la Lune, les planètes, les étoiles et les étoiles doubles. Pour le ciel profond, voir la partie "complément pour le ciel profond".

- une fois branchée la caméra et lancé le logiciel, aller dans le menu Vidéo Source, cocher le bouton réglage automatique et placer la caméra à 30 images/seconde. Puisqu'on a beaucoup d'images par seconde, ce réglage permet de repérer plus facilement un objet qui passe dans le champ de la caméra;

Caméra

- placer un oculaire avec un bon grossissement, sans serrer les vis du porte-oculaire (afin d'éviter de faire trop bouger le téléscope quand on retirera l'oculaire pour mettre la caméra à la place), puis placer l'objet au centre de l'oculaire le mieux possible. Bien serrer les freins de la monture. Enclencher le moteur le cas échéant;

- maintenant, c'est la partie la plus délicate car il faut aller vite tout en étant le plus délicat possible. Retirer délicatement l'oculaire (en général je tiens le porte-oculaire de l'autre main pour éviter que le téléscope bouge) puis insérer, toujours délicatement, la caméra à la place et enfin faire la mise au point grossièrement en amenant le porte-oculaire au niveau de la marque correspondante.

- si tout c'est bien passé, l'objet est visible à l'écran. Ouf ! Le plus dur est fait ! Attention cependant, l'objet va se déplacer à l'écran (à cause de la rotation de la Terre, de l'imprécision de la mise en station et du moteur) donc prendre garde de temps à temps à recentrer l'image en tournant les flexibles et/ou en actionnant le moteur. On peut recentrer l'objet même quand on a commencé à le filmer, ça ne pose pas de problème !

- régler maintenant la caméra à 5 ou 10 images/seconde, décocher la case réglage automatique, ajuster la vitesse d'obturation et le gain. En général je laisse seulement la balance des blancs en automatique, je mets la vitesse d'obturation et le gain à 0% et je laisse tous les autres réglages à 50%. Ensuite il faut faire des essais pour essayer d'obtenir une image satisfaisante !

- affiner au maximum la mise au point, bien attendre que les vibrations cessent pour voir le résultat, éventuellement essayer de changer les réglages avec la nouvelle mise au point.

- une fois les réglages satisfaisants, lancer l'enregistrement de la vidéo à l'aide du bouton Caméra. Arrêter la prise de vue en appuyant sur ESC. Pour les étoiles et les étoiles doubles, quelques dizaines d'images suffisent. Pour la Lune, faire un film de 50 à 100 images. Pour les planètes, il est préférable de faire plusieurs centaines d'images. Enfin, pour le ciel profond, il faut essayer d'en faire le plus possible: plusieurs dizaines d'images si c'est possible.

SuiteFléche droite