La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Observer la constellation du Cancer

Afficher la cartedoigt qui pointecarte du Cancer

Objets observés :

2 étoiles doubles : Dzéta et Iota.

2 amas ouverts : M44 (amas de la crèche) et M67.

Introduction : synthèse d'observations effectuées en février, mars et avril 2006 . Le Cancer est observable de janvier jusqu'au début du printemps, c'est pourquoi on le catalogue parfois comme une constellation d'hiver, et parfois comme une constellation de printemps. Il est assez délicat à repérer car composé d'étoiles très peu brillantes, c'est pourquoi il est plus facile de le trouver en se servant du Lion et des étoiles Castor et Pollux des Gémeaux, car le Cancer se trouve entre ces deux brillantes constellations. Un ciel avec peu de pollution lumineuse est recommandé. Il n'y a que peu d'objets à observer dans le Cancer, mais on y trouvera deux magnifiques amas ouverts, M44 et M67, ainsi qu'une très belle étoile double colorée, Iota.
Remarque : lors de ces observations en 2006, on a eu la chance de bénéficier de la présence de Saturne dans le Cancer, ce qui facilite beaucoup son repérage !

Les amas ouverts du Cancer : (carte)

Notre premier objet, M44, est un très grand amas ouvert se trouvant au centre de la constellation. Sa taille est telle que sous un ciel suffisamment noir, il se voit à l'oeil nu comme une nuée grise, visible en vision décalée à l'ouest de Gamma et Delta du Cancer (qui sont deux étoiles comme toutes celles du cancer, à savoir assez peu brillantes). Sous un bon ciel très noir, il se voit même aisément en vision directe. Avec une paire de jumelles, l'amas est parfaitement observable, et on aperçoit déjà une vingtaine d'étoiles bien détachées. Normalement ces considérations suffisent pour le trouver. Sinon une autre méthode consiste à tracer un segment reliant Epsilon du Lion à Pollux des Gémeaux, d'en prendre le milieu et de descendre à peu près à la verticale, normalement on tombe facilement dessus.

Bref, M44 est un très large amas ouvert (de taille équivalente à celle des Pléïades dans le Taureau), c'est pourquoi il faut très peu le grossir. A 28x de grossissement (avec le 32 mm), il remplit le champ de l'oculaire, et à 45x (avec le 20 mm) on ne le voit plus en entier. On distingue facilement une cinquantaine d'étoiles, assez espacées, dont la plupart sont brillantes. Plusieurs d'entre elles forment de petits triangles isocèles très brillants. M44, surnommé l'amas de la crèche ou encore l'amas de la ruche, est vraiment un magnifique amas d'étoiles.

Le deuxième amas du Cancer, M67, est bien moins grand et également moins aisé à trouver que M44. Pour cela, on a besoin de repérer Alpha du Cancer, qui là encore est une étoile peu lumineuse. Cependant, une fois qu'on a trouvé cette étoile, le plus dur est fait. M67 se trouve un peu à l'ouest (à gauche dans l'oculaire), le mieux est de le chercher à faible grossissement (genre 28x). Près d'Alpha on voit dans l'oculaire une seconde étoile brillante, l'amas est dans le prolongement de ces deux-là. On peut aussi le chercher plus précisément à l'aide des coordonnées, sachant qu'il suffit de se décaler de - 8 minutes en Ascension Droite en partant de Alpha pour le trouver. J'ai eu la surprise de voir qu'il était visible dans mon nouveau chercheur 6x30, sous forme d'une petite tache grise (l'observation se passait dans un champ, à l'écart de toute pollution lumineuse). Il peut être difficile à voir sous un ciel clair.

Une fois trouvé, M67 est plus facile à observer à 45x, voire à 105x (avec le 8,6 mm). C'est vraiment un bel amas sous un bon ciel, assez concentré, mais composé de fines étoiles bien détachées, on en voit facilement une vingtaine. En vision décalée, il est encore plus beau. Sa forme lui vaut parfois le surnom de "Cobra". Une étoile bien plus brillante que les autres se détache du reste de l'amas. M67 est l'un des plus vieux amas ouverts connus. En tout cas, il vaut le coup d'oeil !

flèche haut

Deux étoiles doubles : (carte)

Allons chercher maintenant deux étoiles doubles. La première est Dzéta du Cancer, qu'on trouve en prolongeant une fois et demi la distance Delta-Théta dans le sens Théta. Là encore, ces deux dernières étoiles sont peu brillantes, la meilleure solution consistant à utiliser le chercheur pour trouver Dzéta. Celle-ci est dédoublée à 105x, mais est plus aisée à observer à 158x (avec le 5,7 mm). On observe alors deux étoiles jaune d'éclat assez similaire.

Notre seconde étoile double est beaucoup plus intéressante, car elle est à la fois facile à trouver, très aisée à dédoubler et vraiment magnifique. Iota est visible faiblement à l'est de Castor et Pollux. Elle se dédouble dés 28x de grossissement, et montre déjà ses deux composantes colorées, bien séparées. On gagne en confort en l'observant à plus fort grossissement, comme 105x. Iota est alors vraiment belle, avec ses deux composantes jaune et bleue. C'est l'Albiréo du Cancer ! A ne pas manquer !

flèche haut