La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Utilisation des cercles de coordonnées

Coordonnées d'un objet :

Un objet est repéré dans le ciel par deux coordonnées, son Ascension Droite (AD) et sa déclinaison (DEC). L'Ascension droite est donnée en heures, minutes et secondes tandis que la déclinaison est donnée en degrés. En gros, ces deux coordonnées sont l'équivalent de la longitude et de la latitude sur une carte. Le cercle AD est donc le cercle sur lequel on lit les nombres allant de 0 à 23 (ce sont les heures) et le cercle DEC est le cercle allant de 90 à 90 (soit de -90° à + 90°). Il faut donc commencer par repérer ces deux cercles sur la monture.

cercle des ascensions droites cercle des déclinaisons
Cercle AD Cercle Dec

Important:
il faut lire les coordonnées du bas sur le cercle AD (en tout cas dans l'hémisphère nord).

Préparation :

Pour que le pointage aux coordonnées soit le plus efficace possible, il faut d'abord veiller à mettre la monture en station. Relire au besoin la rubrique "mise en station au viseur polaire".

Ensuite, il est nécessaire de disposer d'une (ou plusieurs) étoiles qu'on sait repérer visuellement (des "étoiles-jalons"), des coordonnées de ces étoiles et bien évidemment des coordonnées de l'objet que l'on cherche. On trouvera ces coordonnées dans n'importe quel ouvrage ou magazine d'astronomie, ou sur un logiciel de cartographie céleste.

Pointage aux cercles :

Bien, alors prenons un exemple tiré de l'observation de la constellation du Cygne.
Supposons que je veuille pointer l'amas ouvert M39. Voici ses coordonnées :

M39 :

Amas ouvert 21h32 48°26' Déneb

Son AD est donc de 21h32 et sa DEC de 48°26'.
On a également besoin des coordonnées de l'étoile Déneb, qui va nous servir d'étoile-jalon. Voici ses coordonnées :

Déneb 20h41 45°17'

Son AD est donc de 20h41 et de 45°17'.

1) Il faut tout d'abord régler les cercles de la monture à l'aide des coordonnées de l'étoile-jalon. On pointe donc Déneb qui est facilement visible à l'oeil nu, on la centre dans l'oculaire (en utilisant un oculaire à faible grossissement, comme le 25 mm par exemple), on resserre les freins et on enclenche le moteur.

2) Maintenant, on desserre les vis du cercle DEC, puis on le fait tourner afin d'afficher la DEC de Déneb en face de la flèche. Dénéb a une déclinaison de 45°17'. Les graduations vont de 2° en 2°, donc on va afficher 45° sur le cercle (on amène la flèche entre 44 et 46°). On resserre les vis du cercle. réglage du cercle des déclinaisons
3) On règle ensuite de la même façon le cercle AD. Déneb a une ascension droite de 20h41, le cercle est gradué de 10 minutes en 10 minutes, on va donc tourner le cercle et l'arrêter un tout petit peu au-delà de 20h40. On resserre les vis, les cercles de la monture sont maintenant calibrés. réglage du cercle des déclinaisons
4) Maintenant, on desserre le frein DEC de la monture, et on fait tourner le téléscope à la main afin que le cercle DEC affiche la déclinaison de M39, qui est de 48°26'. On s'arrête un tout petit peu plus loin que 48° sur le cercle. On resserre le frein DEC. réglage du cercle des déclinaisons
5) On procède de même avec l'autre coordonnée : on desserre le frein AD, on fait tourner le téléscope à la main afin que le cercle AD affiche 21h32. On s'arrête donc un peu après 21h30. Pour terminer, on resserre le frein AD. réglage du cercle des déclinaisons

Et voilà ! Si tout va bien, si la monture est correctement mise en station et si vous avez utilisé un oculaire à faible grossissement, l'objet cherché doit se trouver dans le champ de l'oculaire. Pas forcément au centre, mais il doit être là. Si ça n'est pas le cas, on fouille un peu la zone et il ne doit pas être loin normalement !

Conclusion :

grâce à ses cercles de bonnes dimensions, la monture Sky View Pro est plutôt efficace en pointage par coordonnées. Evidemment, plus l'objet cherché est proche de l'étoile-jalon, plus son pointage sera précis. Mais en faisant correctement une mise en station au viseur polaire, on peut facilement partir d'une étoile-jalon et pointer un objet se trouvant presque à l'opposé sans trop de problème. D'ailleurs si les cercles sont bien réglés, il n'est pas forcément utile de les recalibrer au cours de l'observation, une seule fois peut suffire. Enfin, une bonne façon de vérifier la précision du pointage consiste à viser un objet que l'on sait trouver visuellement, puis une fois celui-ci centré dans l'oculaire, de lire les coordonnées affichées par les cercles. On les compare ensuite avec les coordonnées réelles de l'objet, et souvent on s'aperçoit que les cercles sont relativement précis.

Voilà, j'espère que grâce à cette petite explication, chacun pourra maintenant pointer efficacement n'importe quel objet du ciel profond !