La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Observer la constellation du Cygne

Afficher la cartedoigt qui pointecarte du Cygne

Objets observés :

1 étoile simple : Déneb.

1 étoile double : Albiréo.

2 amas ouverts : M29 et M39.

1 nébuleuse planétaire : NGC 6826 ("Blink Nebula").

A l'aide du filtre Deep-Sky : petite et grande dentelle du Cygne.

Introduction : observation effectuée en juillet 2004. La constellation est facile à repérer : Déneb, l'étoile la plus brillante du Cygne, forme avec Altaïr et Véga le triangle de l'été, constitué des trois étoiles les plus brillantes de l'été (voir carte). Véga est la plus brillante, mais la grande croix représentant le Cygne est très facile à voir. Les objets observés sont les étoiles Deneb et la remarquable étoile double Albiréo, deux amas ouverts (M29 et M39) et la nébuleuse planétaire NGC 6826. Il faut noter que mis à part Albiréo, ces objets, bien qu'intéressants, ne m'ont pas semblé très spectaculaires. Cependant le Cygne contient d'autres objets particulièrement remarquables mais difficiles à observer, que je n'ai pas réussi à voir au 130/900. Pour plus de détails, voir autres objets du Cygne.

Etoiles et amas du Cygne : (carte)

En observant Déneb, on découvre une étoile blanche bleue, qui ressemble beaucoup à Véga. Ceci fait, il est temps ensuite d'aller observer Albiréo, qui est facile à trouver si on repère le triangle de l'été, car elle est au centre du triangle. A l'oeil nu, on voit une petite étoile blanche, mais au téléscope, on observe une magnifique étoile double colorée, très facile à voir, dont la principale composante est jaune (certains disent orange) et l'autre bleue. Enfin de belles couleurs visibles au téléscope ! (C'est l'avantage des étoiles doubles colorées !). Je l'ai observée grossie 90x (au 10 mm), mais elle est dédoublée dés 45x (au 20 mm) et même dés 28x (au 32 mm). Magnifique sous un ciel bien noir y compris à ce faible grossissement, car alors on observe cette belle étoile sur un fond de ciel rempli de fines étoiles blanches !

Maintenant, nous allons observer les deux amas ouverts du Cygne : M39 et M29.

Pour M39, j'en fait d'abord un repérage aux jumelles, après observation d'une carte. En partant de Déneb, M39 se trouve au nord-est, donc "au-dessus et à gauche" de l'étoile. On trouve un petit groupe d'étoiles. Il ne reste plus qu'à pointer le téléscope au même endroit. Grossi 45x (donc au 20 mm), M39 remplit l'oculaire. Il forme un groupe un peu triangulaire, contenant une vingtaine d'étoiles visibles bien séparées.

En ce qui concerne M29, il est beaucoup plus petit ! Comme il est tout près de Gamma, l'étoile du centre de la croix du Cygne, j'ai commencé par pointer celle-ci avec l'oculaire de 32 mm (28x). Il se trouve au sud-est de Gamma, au 32 mm je l'ai trouvé en fouillant les alentours de l'étoile. La zone contient beaucoup d'étoiles, et en fait on aperçoit (surtout avec ce faible grossissement) un tout petit groupe d'étoiles qui se détache du reste du fond étoilé (mais vraiment très peu étendu, beaucoup moins que M39 par exemple). On peut ensuite le grossir 90x (10 mm), et on aperçoit un groupe de 8-9 étoiles bien détachées. Je l'ai ensuite grossi 150x (6 mm), et là il remplit l'oculaire. J'ai trouvé qu'il dessinait une forme de "petit chien"... (bon, là, c'est juste une question d'imagination personnelle).

flèche haut

La "nébuleuse clignotante" : (carte)

le dernier objet observé est une nébuleuse planétaire, NGC 6826. Pour cela, on utilise l'étoile Théta du Cygne , près de Iota. Les deux étoiles sont visibles avec un peu de concentration à l'oeil nu sous un bon ciel. En tout cas, elles sont visibles dans le chercheur du téléscope. On pointe donc Théta du Cygne (attention à l'inversion de l'image dans le chercheur) et on observe la zone à l'oculaire. Là, ça se complique. La nébuleuse est petite, elle se confond avec une étoile. Pour la repérer, je me suis aidé du livre de Jean-Raphaël Gilis ("J'observe le ciel profond avec une lunette de 60 ou un téléscope de 115") qui donne de précieuses indications pour trouver cet objet. Avec un grossissement de 28x (32 mm), on cherche non loin de là une petite mais évidente étoile double, 16 Cygni, bien visible et formée de deux composantes blanches "brillantes". 4 autres étoiles "brillantes" forment un arc de cercle à l'opposé de 16 Cygni, dans l'oculaire (les deux étoiles formant l'extrémité de l'arc semblent doubles). Entre les deux se trouvent deux paires "d'étoiles" rapprochées (paire 1 et paire 2). La paire la plus proche de 16 Cygni (paire 1) est en fait composée d'un petit point qui est donc bien une étoile, et d'un point bien plus gros qui est NGC 6826. On peut essayer de la distinguer car elle est plus floue qu'une étoile et ne brille pas par elle-même. Une fois qu'on l'a répérée (ouf ! Si vous y arrivez du premier coup, bravo !), on peut maintenant l'observer avec un grossissement de 150x (6 mm). Dans l'oculaire, on la voit alors en compagnie des étoiles formant les "deux paires" citées plus haut.

NGC 6826

(Attention aux inversions dans l'oculaire, sur cette carte le nord est en haut)

Cette nébuleuse est qualifiée de "nébuleuse clignotante" (ou "blink nébula") parce que, si on promène son regard dans le champ autour d'elle avec un fort grossissement, une illusion d'optique donne l'impression que la nébuleuse clignote. Effectivement, elle est bien visible en vision latérale quand on promène le regard autour d'elle dans l'oculaire, mais quand elle la fixe directement, elle disparaît parfois totalement. Dés qu'on regarde à côté, elle réapparait aussitôt. Il semblerait que cet effet soit visible sur d'autres nébuleuses planétaires de très petite dimension, similaires à celle-ci, et que ce soit même une méthode pour les distinguer des étoiles.

flèche haut

Autres objets du Cygne : (carte)

le Cygne contient une nébuleuse appelée North-America (NGC 7000), dont le nom provient du fait que sa forme ressemble beaucoup au continent nord-américain. Sur les photos des revues la ressemblance est frappante. Elle se trouve tout près de l'étoile Déneb, et occupe une large étendue du ciel. Cependant sa taille fait qu'elle est très difficile à observer, car cela diminue d'autant sa luminosité. Je n'ai pas réussi à la voir.

Autres objets remarquables dans le Cygne, ce sont des restes de supernova qu'on appelle les Dentelles du Cygne . Il y a la petite dentelle (NGC 6960) et la grande dentelle (NGC 6992). La petite dentelle forme une longue et fine nébuleuse qui s'étire autour de l'étoile 52 Cygni (voir la carte), visible à l'oeil nu, entre Epsilon et Dzéta du Cygne. Pour la voir, on peut centrer 52 Cygni et essayer, avec le plus faible grossissement possible, de l'apercevoir, chose à laquelle je ne suis pas parvenu non plus au 130/900. Enfin, en partant de la même étoile , et en se déplaçant de 2-3° vers l'ouest, se trouve la grande dentelle, qui s'étend sur une grande surface du ciel, et que je cherche toujours en vain ! Mais il paraît que cette dernière est la plus accessible, alors persévérons ...

Si je n'ai pu observer les dentelles au 130/900, en revanche j'ai eu l'occasion de les observer dans un téléscope de 300 mm équipé d'un filtre OIII (filtre spécialement concue pour faire "ressortir" les nébuleuses), et le tout sous un beau ciel de moyenne montagne (800 m d'altitude). Et là, c'est FABULEUX ! La petite dentelle se voit parfaitement, comme un long et fin filament qui s'étale sur le ciel en passant par 52 Cygni. Quand à la grande dentelle, c'est tout simplement exceptionnel : on parcourt sur une grande portion du ciel une suite de filaments ( de dentelles ... ) qui semblent en surimpression sur le fond étoilé.

Vraiment fabuleux !!! (je l'ai déjà dit ? ...)

flèche haut

Les Dentelles du Cygne vues au 130/900 :

- pour cela, j'ai utilisé le filtre Deep-Sky, qui assombrit le fond du ciel et fait ressortir par constraste les nébuleuses. A l'aide de ce filtre, la grande Dentelle est bien visible avec le 32 mm. Elle peut être ensuite détaillée également au 20 mm. Je l'ai observée la première fois avec le filtre sous un ciel de campagne, avec un peu de pollution lumineuse. Comme dit plus haut, il faut partir de 52 Cygni et se déplacer un peu vers l'ouest. Sans le filtre, on voit une zone remplie d'étoiles, mais sans trace de la nébuleuse. Avec le filtre, celle-ci apparaît assez nettement. Superbe ! Par contre, la petite Dentelle reste invisible;

- j'ai pu voir les deux Dentelles lors d'une séance d'observation dans des conditions très favorables, quand nous sommes montés avec le Club d'Astronomie en Septembre au Col de Bassachaux qui se trouve en Haute-Savoie, à 1800 m. Ce soir-là, et dans ces conditions exceptionnelles, la grande Dentelle était visible même sans filtre, par contre la petite restait invisible. Avec le filtre, la grande Dentelle était d'une netteté extraordinaire, et la petite Dentelle était enfin visible faiblement, avec un peu d'attention.

En conclusion, la grande Dentelle du Cygne peut-être vue dans le 130/900 à l'aide du filtre Deep-Sky, sous un ciel correct (mais sans qu'il soit besoin d'être exceptionnel). Par contre, voir la petite Dentelle demande à la fois l'utilisation du filtre et un site et des conditions d'observations très favorables !

flèche haut