La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Les différents types de grossissements

Calcul du grossissement obtenu :

il est important de pouvoir déterminer avec quel grossissement on va observer, car du type d'objets que l'on observe dépend le grossissement que l'on va utiliser. Calculer le grossissement que l'on obtient avec un oculaire est très simple: il suffit de diviser la focale de l'instrument, ici 900 mm pour le 130/900, par la focale de l'oculaire.

Grossissement = Focale de l'instrument/focale de l'oculaire

Exemple :

l'oculaire de 20 mm avec le 130/900 va donc donner un grossissement de 900/20 = 45 fois.

De plus, la lentille de barlow x2 multiplie les grossissements par 2, ce qui permet d'obtenir des grossissements supplémentaires. Idem pour la barlow x3. Vous pouvez donc facilement vous faire un tableau comme celui-ci avec votre matériel :

Tableau récapitulatif des grossissements possibles avec le 130/900

Oculaires Grossissement obtenu Avec barlow x2 Avec barlow x3
32 28x 56x 84x
20 45x 90x 135x
10 90x 180x 270x(*)
8,6 105x 210x 315x(**)
5,7 158x 316x(**) 474x(**)

*: très rarement utilisable, peu de chance d'obtenir une image valable sans des conditions météo parfaites.

**: : inutilisable !!! Le grossissement limite, indiqué dans la notice du téléscope, est de 312x.

A retenir : plus la focale de l'oculaire est petite, plus le grossissement est important.

Utilisation des différents grossissements

Grossissements Utilisation
28x repérage d'objets du ciel profond, observation des grands amas ouverts.
45x observation de la Lune, repérage des planètes, observation des amas ouverts, des nébuleuses et des galaxies.
90x ou 105x observation de la surface lunaire, approche des planètes et observations des amas globulaires et des nébuleuses planétaires.
158x observation des cratères lunaires, des planètes et des étoiles doubles.

Exemple d'objets observables avec chaque grossissement :

- à 28x, on observe les grands amas ouverts comme M44 ou M45 en entier

- à 45x, on observe des amas comme M36, M37 et M38, une nébuleuse comme M42 ou des galaxies comme M81 et M82

- à 90x ou 105x, on observe un amas globulaire comme M13 ou une nébuleuse planétaire comme M27

- à 158x, on observe Saturne, Jupiter ou la surface de la Lune.

Petit avis personnel sur mes oculaires pour finir :

le 20 mm fourni avec le téléscope me semble très bon, et c'est pratiquement avec lui que j'observe la plupart des objets du ciel profond. Le 10 mm par contre me semble beaucoup moins bien, j'ai souvent du mal à voir de belles images avec lui. C'est pourquoi j'ai acheté l'oculaire de 8,6 mm, afin d'en avoir un qui me permette d'obtenir un grossissement pratiquement similaire, mais donnant de bien meilleures images. Investir dans un 5,7 mm m'a semblé nécessaire, car les planètes à 45x et 90x de grossissement, c'est vraiment petit. Enfin le 32 mm est vraiment très efficace pour explorer des portions de ciel plus grand, et ça facilite beaucoup la découverte d'objets du ciel profond. C'est vraiment un investissement très utile !