La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Observer la constellation d'Orion

Afficher la cartedoigt qui pointecarte d'Orion

Objets observés :

2 étoiles : Rigel et Bételgeuse.

5 étoiles doubles : Delta, Iota, Sigma, Lambda et Théta d'Orion (le trapèze,étoile quadruple).

2 amas ouverts: NGC 1981 et NGC 2169.

5 nébuleuses diffuses : M42 (grande nébuleuse d'Orion), M43, M78, NGC 2023 et peut-être NGC 1977.

Introduction : séances d'observation effectuées en Février 2005. Orion est la plus belle constellation du ciel ! Elle est magnifique rien qu'à l'oeil nu, on observe les trois étoiles alignées ("les trois rois") qui forment la ceinture d'Orion, sa grande forme de sablier est immanquable et ses principales étoiles brillent d'un éclat exceptionnel. Orion est également exceptionnelle par les objets qu'elle contient : c'est l'une des seules constellations à contenir autant de nébuleuses visibles dans de petits instruments (à l'exception du Sagittaire sans doute), et en particulier la plus belle de toute, M42. On peut en distinguer d'autres, beaucoup plus petites cependant. Elle contient aussi plusieurs belles étoiles doubles (voir triples et quadruples !) très faciles à voir, et on peut y ajouter deux petits amas ouverts (NGC 1981 et NGC 2169) pour compléter le tout !

L'épée d'Orion : (carte)

on va examiner toute cette belle constellation, du bas jusqu'en haut. Commençons donc tout en bas à droite par observer Rigel, étoile très brillante, qui présente à l'oeil nu et au téléscope une brillante couleur bleue. Elle ressemble à Sirius ou Véga.

Dirigeons-nous ensuite au niveau de M42, pour observer cette nébuleuse ainsi que la riche zone qui l'entoure. Cette partie de la constellation est désignée sous le nom de "l'épée d'Orion". M42 est la plus belle et la plus brillante nébuleuse du ciel ! Elle peut être visible à l'oeil nu comme une étoile floue. Aux jumelles, elle est très belle. Au téléscope, à 28x de grossissement (avec le 32 mm) ou à 45x (avec le 20 mm) elle est magnifique sous un bon ciel. On voit tout d'abord un nuage de gaz, qui forme comme deux ailes qui s'étendent sur les côtés, et dont le centre est brillant. On peut voir le nuage gazeux avec une légère coloration bleue-verte (pour moi, c'est plus bleu mais pour d'autres, c'est plutôt vert...). Au centre, là où se rejoignent les "ailes", on aperçoit quelques petites étoiles brillantes toutes proches les unes des autres. Il s'agit de l'étoile Théta d'Orion, qui est en fait une étoile quadruple, qui forme ce qu'on appelle le trapèze d'Orion. Sous un bon ciel, les 4 étoiles sont détachées dés 45x. Sinon, on peut grossir 90x (avec le 10 mm) pour mieux les voir.

Examinons le nord de M42 (juste au-dessus dans le ciel, en-dessous dans l'oculaire) à 28x ou 45x. Tout près de M42, qu'on garde dans le champ, se trouve une étoile brillante, autour de laquelle se trouve une petite nébulosité perceptible. L'étoile et sa nébulosité sont bien séparées de M42. Il s'agit en fait de la nébuleuse M43 qui entoure cette étoile. Elle est beaucoup plus petite que M42, mais nettement visible en vision directe sous un bon ciel, ou en vision décalée. Sur les photos de M42, elle accompagne très souvent cette dernière.

Allons maintenant au sud de l'épée d'Orion, juste de l'autre côté de M42, afin de trouver l'étoile double Iota. Bien qu'il y ait plusieurs étoiles à cet endroit-là, elle est facile à trouver car c'est la plus brillante. De plus, elle est facilement dédoublée, puisque on voit une étoile double écartée dés 45x. L'étoile principale est plutôt jaune, tandis que la seconde est beaucoup plus pâle.

Retournons au nord de M42, puis allons chercher l'amas ouvert NGC 1981. Il faut dépasser M43, là on arrive dans une zone avec quelques étoiles éparses. Montons encore, et normalement l'amas est facile à trouver. C'est un groupement d'une douzaine d'étoiles, dont 6 très brillantes. Les étoiles sont bien visibles mais assez éparses. On voit l'amas à 45x, mais il reste encore dans le champ à 90x.

Pour terminer avec l'épée d'Orion, examinons la zone entre M42/M43 et NGC 1981, afin de repérer trois étoiles disposées comme sur le dessin suivant:

NGC 1977
(sur cette carte, le nord est en haut)

Autour de ces trois étoiles se trouve une faible nébuleuse appelée NGC 1977. Elle baigne les trois étoiles en question. J'ai bien repéré ces trois étoiles, qui sont assez simples à trouver en fait, mais je ne suis pas certain d'avoir vraiment vu la nébuleuse qui les entoure. Il m'a semblé par instant percevoir un halo très léger et très mince, mais ça m'a semblé assez peu perceptible. Il faudra que je refasse une observation sous un ciel bien noir pour confirmer la présence de cet objet. Tentez donc votre chance !

flèche haut

La ceinture d'Orion : (carte)

continuons à remonter, et examinons à présent la ceinture d'Orion, formée par les trois étoiles alignées et brillantes au centre de la constellation. Commençons par observer l'étoile la plus haute des trois, Delta. C'est une étoile double très facile à voir, car on voit les deux étoiles dés 45x. Delta est évidemment très brillante, mais son petit compagnon reste cependant bien visible tout près d'elle, et largement détaché.

Descendons jusqu'à l'étoile la plus basse, Dzéta,et observons-là à faible grossissement, 28x ou 45x. En dessous de Dzéta (au-dessus dans l'oculaire), on va trouver trois étoiles bien visibles, presque alignées, qui vont dans la direction de l'étoile Sigma. Autour de l'étoile qui est celle qui est la plus proche de Dzéta parmi les trois, se trouve une petite nébuleuse, NGC 2023, qui se voit nettement en vision décalée (en tout cas beaucoup plus nettement que NGC 1977).

NGC 1977
(sur cette carte, le nord est en haut)

Allons maintenant examiner l'étoile Sigma, qui est également une étoile double, et peut-être plus... Observée à 45x, puis à 90x on voit même que c'est une étoile triple ! La composante principale est jaune, et on aperçoit deux petites compagnes alignées avec elle. Etonnant !

On va maintenant utiliser Dzéta et Sigma pour repérer la dernière nébuleuse de notre observation, M78. Pour cela, il faut prendre la distance Sigma-Dzéta et la reporter deux fois vers le haut en partant de Dzéta, en restant dans l'alignement des deux étoiles. M78 se repère à 28x comme une petite tâche ronde, évidente à repérer mais pas forcément à observer en vision directe. On peut la grossir 45x, elle reste facile à repérer. A l'intérieur on peut distinguer deux petites étoiles faibles, qu'on perçoit comme deux tout petits points au centre de la tâche. On peut même arriver à voir une toute petite tâche diffuse au-dessus d'elle, qui est en fait une autre toute petite nébuleuse, NGC 2071.

flèche haut

Le nord d'Orion : (carte)

terminons notre ascension de la constellation pour observer des objets se trouvant "sur les hauteurs" d'Orion. Tout d'abord, pointons l'étoile Lambda qui forme la pointe de la constellation. C'est à nouveau une étoile multiple, puisque à 90x, je l'ai vu triple dans l'oculaire. La principale composante est plutôt blanche, et elle se trouve accompagnée de deux composantes plus petites qui m'ont semblé bleues.

Ensuite, redescendons un peu vers l'est pour observer quelques instants Bételgeuse, qui montre une couleur rouge et une activité assez intense.

Pour finir, il va nous falloir repérer l'étoile Xi d'Orion, car elle va nous servir de point de repère pour notre dernier objet. On peut la trouver à l'oeil nu, elle est faiblement visible. On peut aussi, comme je l'ai fait, la repérer au chercheur. Pour cela, on peut partir de Bételgeuse, remonter en passant par l'étoile Mu qui est visible aussi au chercheur et, en montant un peu plus (environ deux fois plus) sans être aligné avec Bételgeuse et Mu, on la trouve. A l'oculaire à 28x, on voit une petite étoile blanche brillante. Dans l'oculaire, regardons au-dessus de Xi: on va trouver une petite "vague" formée par 4 ou 5 petites étoiles brillantes (cette forme-là : ~ ). Juste à gauche au bout de la vague il y a un petit amas ouvert, à la drôle de forme, composé de petites étoiles bien visibles. Il s'agit de NGC 2169. On peut l'observer à 45x et à 90x, où il remplit l'oculaire. On y compte huit ou neuf étoiles. Il a la forme d'un parallélogramme, sauf que autour du sommet en bas à droite du parallélogramme se trouve d'autres étoiles regroupées en triangle. C'est un amas assez original pour finir cette observation !

flèche haut