La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Matériel pour la photographie

Toutes les photos astronomiques du site ont été faites avec le matériel suivant et l'un de mes télescopes.

Photographie planétaire

une webcam :

webcam Atik 1-C c'est une webcam Atik 1-C, modifiée pour le ciel profond, qui fait des images couleurs. Il s'agit en fait d'une Toucam Pro II, conditionnée spécialement pour l'astronomie, et équipée d'un ventilateur destinée à son refroidissement pour l'utilisation en longue pose.

deux lentilles de Barlow : une x2 et x3

les lentilles de Barlow sont très utiles pour faire des images lunaires et planétaires, et je m'en sers aussi pour faire des photos d'étoiles doubles. En effet, quand on fait des images directement au foyer du téléscope (c'est-à-dire en insérant la caméra directement dans le porte-oculaire à la place de l'oculaire), les images obtenues sont souvent très petites sur les planètes, sur la Lune on couvre de grandes zones comme les mers (ce qui permet de faire de belles images - voir les photos de la Lune - mais ne permet pas d'avoir les cratères en gros plan) et sur les étoiles doubles, les deux étoiles peuvent apparaître trop collées (j'ai fait une photo de l'étoile double Gamma du Dauphin - voir les photos des étoiles doubles - directement au foyer, et je pense qu'elle aurait été mieux avec une Barlow pour agrandir l'image et avoir deux étoiles mieux séparées).

La focale du téléscope étant de 900 mm (en gros, ça détermine son grossissement), elle est un peu petite pour le planétaire. Les lentilles de Barlow x2 et x3 permettent de multiplier la focale du téléscope par deux ou par trois, ce qui donne des focales équivalentes à 1800 mm et 2700 mm, ce qui permet déjà d'avoir des images un peu plus grosses en planétaire.

La Barlow x2 permet de commencer à détailler la surface et certains cratères lunaires, elle est utile pour Jupiter et quasiment indispensable pour Saturne, car pour avoir essayé de filmer Saturne directement au foyer, j'ai pu constater qu'on obtient une image vraiment microscopique (sur certaines images du film, on ne distinguait même plus la planète des anneaux). Enfin comme je le disais plus haut elle est également très utile pour les étoiles doubles.

La Barlow x3 m'a permis d'obtenir des images de Saturne, de Jupiter et de Mars de bonne taille. Le problème est qu'en grossissant, on grossit d'autant la turbulence de l'image (et aussi les poussières présentes sur le capteur ...) et on augmente la difficulté du centrage de l'image sur la webcam. Sur la Lune, il faut peu de turbulence pour obtenir de bonnes images. Malgré tout, son utilisation me semble maintenant quasiment indispensable pour faire des photos planétaires.

un filtre IR-UV Cut :

un filtre que l'on m'a conseillé d'acheter pour améliorer les images. Il permet d'affiner la qualité des images, et il facilite beaucoup la mise au point. A acheter obligatoirement pour faire de la webcam (dans les 40 € ... ) !

un ordinateur portable :

pratiquement nécessaire pour utiliser la webcam (à moins de pouvoir sortir son PC de bureau près de son téléscope...). Heureusement j'en avais déjà un avant de débuter l'astronomie ... Des frais en moins !

des logiciels pour le traitement d'images :

pour utiliser les images de la webcam, des logiciels sont nécessaires. J'utilise le logiciel K3 CCD Tools (livré avec la webcam) pour l'acquisition, les logiciels IRIS et AVIBMP (logiciels gratuits téléchargeables sur le Net) pour le traitement et Paint Shop Pro pour les retouches finales.

un réducteur de focale 0,5x Atik pour webcam :

réducteur de focale il se visse sur l'adaptateur de la webcam et permet de réduire la focale par 2, donc de multiplier par 2 la portion de ciel filmée. Je l'ai acheté pour faire des essais de photos en ciel profond, car souvent les objets du ciel profond sont assez étendus, et le champ obtenu à la webcam au foyer du téléscope est trop petit. Cependant, au premier essai, un problème s'est posé: la mise au point s'est révélée impossible ! Pour l'obtenir, j'ai vissé le réducteur directement sur l'adaptateur de la webcam puis j'ai vissé par-dessus le filtre IR-UV (pas l'inverse, ça ne marche pas !). Ensuite, il a fallu dévisser la bague qui se trouve sur le porte-oculaire, et là la mise au point devient possible, en rentrant pratiquement entièrement le porte-oculaire à l'intérieur du tube. Ce qui se passe, c'est que comme on a enlevé la bague, il n'y a plus de vis pour fixer la webcam. Je l'ai donc fait tenir... avec du scotch! Avec ce montage barbare, j'ai fait cette photo de la nébuleuse d'Orion.

un adaptateur photographique et une bague de liaison pour webcam :

projecteur oculaire

l'adaptateur photographique sert à faire des photos par la technique de projection oculaire, c'est-à-dire qu'on insère un oculaire à l'intérieur et qu'on photographie l'image qui est grossie par cet oculaire.

La bague sert à relier l'adaptateur, qui est normalement destiné aux appareils photos, à la webcam.

Je compte ainsi expérimenter la technique de photographie par projection oculaire avec ma webcam, technique dont l'intérêt est d'obtenir des images plus grosses que par simple photographie au foyer ou avec les Barlow x2 et x3.

bague pour webcam

Photographie du ciel profond

Un APN Canon 350D :

Canon 350D

c'est l'appareil que j'utilise pour faire des photos du ciel profond.

Un correcteur de coma Paracorr :

Paracorr

le Paracorr permet de corriger la coma inhérente au 200/800, qui affecte les photos astronomiques.

Une caméra Orion Starshoot Autoguider :

SSAG

cette caméra est utilisée pour l'autoguidage de ma monture EQ6.

Une bague de liaison pour chercheur :

Bague chercheur

cette bague permet de fixer la Starshoot Autoguider sur le chercheur 8x50 de mon telescope, et transforme ainsi le dit chercheur en instrument de guidage pour l'astrophotographie.