La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Traitement des images avec le logiciel IRIS

Les images de ce site à la webcam sont toutes faites avec une webcam Atik 1-C, qui est une caméra de modèle toucam pro modifiée pour le ciel profond.

L'utilisation de la webcam en astronomie se fait de la façon suivante : on prend une série de photos de l'objet à photographier, en général sous forme d'un film (au format AVI) ou alors sous forme d'une série d'images. Ces images sont ensuite additionnées grâce à un logiciel, ce qu'on appelle compositer des images, afin de faire ressortir les détails de l'image. On peut sélectionner les meilleures, éliminer celles qui sont ratées et traiter l'image finale pour en améliorer la finesse.

Pour toutes mes images, je fais un film de l'objet à photographier à l'aide du logiciel KK3 CCD Tools. Pour les planètes et la Lune, on peut faire une centaines d'images, pour les étoiles et étoiles doubles quelques dizaines et pour les objets du ciel profond, il faut essayer d'en faire le plus possible, au moins dix. Enfin, à l'aide du logiciel IRIS, je convertis le film AVI en images et je crèe mon image par addition des images obtenues.

Mon but n'est pas de faire une explication détaillée du fonctionnement du logiciel IRIS, pour cela vous pouvez consulter le site D'IRIS ici.

Simplement, le traitement d'images se déroulent toujours de la même façon :

1) Conversion du film AVI en images.

On transforme le film en une série d'images exploitables par IRIS.

2) Sélection des meilleures images.

On essaye de ne garder que les meilleures images, soit en les triant manuellement, soit en utilisant le tri automatique.

3) Alignement.

On aligne les images pour pouvoir les additionner.

4) Compositage.

On additionne les images alignées.

5) Traitement.

On obtient une image "lisse" mais peu contrastée, dont il faut encore faire ressortir les détails par l'application de différents outils (en général, on utilise le "masque flou").

Voir la rubrique "Exemple" du site. Consultez aussi la leçon n°16 du site d'IRIS.