La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Images avec un reflex numérique

Déroulement d'une scéance de prise de vue

Voici un petit résumé, sous forme de liste, du déroulement d'une scéance de prise de vue telle que je la pratique actuellement avec le Canon 350 D.

1. Installation et mise en station.

Je commence donc par installer le matériel et, comme il s'agit de faire de longues poses, je fais une mise en station la plus précise possible en utilisant le viseur polaire de la Sky View Pro.

2. Pointage de l'objet choisi.

Je pointe l'objet à imager, soit par un repérage visuel soit en utilisant les cercles de coordonnées de la monture. J'utilise en général l'oculaire Hypérion de 17 mm. Quand l'objet est dans le champ de l'oculaire, je serre les freins de la monture et je lance le moteur de suivi.

3. Centrage de l'objet dans l'oculaire.

Je centre bien l'objet dans l'oculaire, afin d'être sûr qu'il sera présent sur le capteur de l'APN (ce qui, vu la taille du capteur, est quasiment certain) mais aussi (et surtout) pour minimiser les effets de la coma sur l'image.

4. Installation de l'ordinateur.

L'objet étant maintenant suivi par le téléscope, j'installe l'ordinateur que je relie à la batterie destinée à son alimentation. J'allume l'ordinateur.

5. Retrait de l'oculaire et de la bague allonge.

Je retire l'oculaire mais dans mon cas je dois aussi retirer la bague allonge présente sur mon porte-oculaire qui sert à faire la mise au point en visuel. Sinon je ne peux faire la mise au point avec le 350 D.

6. Insertion de l'APN et mise au point grossière.

J'insère l'appareil-photo (muni de la bague T et de l'adaptateur photographique) dans le porte-oculaire et je fais une mise au point grossière en amenant le porte-oculaire en face d'un trait de repère que j'ai tracé au feutre sur son tube , après avoir repéré grossièrement de jour la position qui correspond à la mise au point.

7. Branchement de l'APN à l'ordinateur et lancement de la fonction "Remote Shooting" du logiciel Canon.

Je branche le câble qui permet de relier le 350 D à l'ordinateur, j'allume l'appareil-photo et normalement l'ordinateur détecte sa présence et lance automatiquement le logiciel Canon. Je clique sur la fonction "Remote Shooting", qui permet de contrôler l'APN grâce à l'ordinateur et de lancer des séries de poses.

8. Paramétrage d'une série d'acquisitions destinées à faire la mise au point.

Je lance une série d'acquisitions avec les paramètres suivants : Format L, 10 secondes de pose, 400 ISO, 100 poses nommées "Test" et un intervalle de 20 secondes entre chaque pose. Ces poses vont servir à peaufiner la mise au point.

9. Lancement du logiciel APN Focus et réglage de la mise au point..

Je lance maintenant APN Focus, et j'améliore petit à petit la mise au point. En général, au bout d'une trentaine de poses, la mise au point est satisfaisante.

10. Arrêt des poses une fois la mise au point satisfaisante.

J'arrête APN Focus et la série de poses.

11. Paramétrage et lancement des "vraies" acquistions.

Je passe maintenant à l'acquistion proprement dite des images brutes de l'objet choisi. Pour cela, je relance une série de poses, cette fois avec les paramètres suivants : Format RAW, 30 secondes de pose, 400 ou 800 ISO, 140 poses nommées du nom de l'objet et un intervalle de 50 secondes entre chaque pose. J'ai choisi 140 poses car, avec 30 seconde de pose unitaire, on aboutit à un total de 70 minutes, soit un peu plus d'une heure au total, ce qui paraît nécessaire pour un objet du ciel profond. On peut sans doute poser moins sur des objets types amas ouverts ou amas globulaires qui sont en général plus brillants que des galaxies et des nébuleuses.

12. Une fois les images de l'objet obtenues, acquistions de quelques poses de dark.

Pour cela, on remet le couvercle du téléscope et, tout en gardant les mêmes réglages, je fais une série de 5 à 10 poses que je nomme... Dark.

13. Enfin, acquisition de quelques poses d'offset.

Je termine par une série de 5 à 10 offset, qu'on obtient en gardant les mêmes réglages (et le couvercle sur le tube), sauf en ce qui concerne le temps de pose qui doit être plus cout possible, donc ici je prends 1/4000ème de seconde.

Et voilà, c'est terminé ! Il ne restera "plus qu'à" s'attabler devant son ordinateur et traiter tout ça pour obtenir enfin le précieux cliché... Ceci sera l'objet d'un autre article !

Quelques remarques :
- il est normalement nécessaire de faire l'acquistion de quelques poses de "Flat" afin d'améliorer le traitement de l'image, je ne me suis pas encore attelé à ce problème donc pour l'instant mes images sont faites sans
- au cours d'une scéance, je dois changer au moins une fois la batterie de l'APN (souvent deux fois), donc prévoir des batteries supplémentaires pour l'appareil-photo ou une alimentation externe !
- si comme moi vous utilisez un ordinateur pour les prises de vue, il est assez pratique d'avoir une petite table à portée de main pour y poser "tout le bazar", ordinateur, accessoires divers ...