La Lune aujourd'hui

Contenu du site
21 observations
206 images.

compteur

Site en ligne depuis
le 09 juillet 2004.

Charlie Hebdo

Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

Observer la constellation du Sagittaire

Afficher la cartedoigt qui pointecarte du Cancer

Objets observés :

1 étoile double : h 5003.

7 amas ouverts : M21, M24, M18, M25, M23, NGC 6645 et NGC 6520.

3 amas globulaires : M22, M28 et NGC 6624.

4 nébuleuses : M8 (nébuleuse du Lagon), M20 (nébuleuse Trifide), M17 (nébuleuse Oméga) et M16 (nébuleuse de l'Aigle).

Introduction : synthèse d'observations effectuées fin juin 2004 et en juillet 2005. La constellation se trouve au Sud vers 22h-23h (heure locale française) en juin, mais elle reste basse sur l'horizon. La forme générale de la constellation, visible depuis la France, est qualifiée par certains de "théière" (voir carte). Pour la repérer, on peut partir de la constellation du Scorpion qui elle est très facile à reconnaître car sa forme rappelle bien son nom, et aussi car brille en son sein l'étoile rougeoyante Antarès. La constellation du Sagittaire se trouve à l'est (donc à gauche ...) du Scorpion. C'est une région du ciel très riche en objets, dans laquelle on va pouvoir observer 1 belle étoile double (h 5003), 7 amas ouverts (M21, M24, M18, M25, M23, NGC 6645 et NGC 6520), 4 nébuleuses (M8, M20, M17 et M16) et 3 amas globulaires (M22, M28 et NGC 6624).

Il est à noter que M16, la nébuleuse de l'Aigle, n'appartient pas à la constellation du Sagittaire, mais à celle du Serpent ( comme son nom... ne l'indique pas ...). Mais sa proximité avec M17 fait qu'il serait dommage de s'en priver !

A partir du point de départ n°1 : (carte)

le point de départ est l'étoile Gamma (exactement Gamma 2). J'ai d'abord fait une observation aux jumelles. On part de ce point et en montant verticalement, on tombe sur les nébuleuses M8 (nébuleuse du Lagon) et M20 (nébuleuse Trifide). Aux jumelles 12x50, le spectacle est saisissant, car on les voit dans le même oculaire. Dans le coin en haut à gauche de M20 se trouve l'amas M21, qui lui est plus visible au téléscope. On remont e maintenant en haut à gauche (au nord-est) et on va tomber sur un très grand amas ouvert, M24. En fait, on le qualifie plus de nuage stellaire que d'amas, tant il est étendu. En balayant la zone aux jumelles, on constate le nombre impressionnant d'étoiles présentes dans ce secteur. C'est déjà magnifique !

Bien, maintenant il ne reste plus qu'à refaire le même trajet au téléscope (en faisant évidemment attention, pour les débutants, que les images sont inversées par rapport aux jumelles). J'utilise pour cela l'oculaire de 32 mm (grossissement de 28x) qui est plus lumineux et offre un plus grand champ. Mais celui de 20 mm (45x) fait aussi l'affaire. Bref, on repointe Gamma 2 au chercheur, on monte, M8 apparaît comme une très légère tâche dans le chercheur. M8 est observée avec un grossissement de 45x (oculaire de 20), elle est brillante en vision indirecte. Elle présente différentes plages de luminosité, la partie centrale étant la plus brillante. A sa droite dans l'oculaire on observe un petit amas d'une vingtaine d'étoiles, qu'on peut grossir 90x ou plus, lui-même entouré d'une nébulosité plus faible. On peut tenter de distinguer la "barre noire" qui sépare la partie brillante du reste de la nébuleuse. A l'ouest se distingue une étoile double. Quelle belle nébuleuse !

On remonte jusqu'à M20, et on peut essayer d'apercevoir la "croix" qui sépare la nébuleuse en trois et qui lui donne son nom de Trifide. On voit surtout que la nébuleuse est centrée autour d'une étoile brillante, qui en fait est double. Une seconde "lueur" plus faible est également visible en-dessous. On aperçoit l'amas ouvert M21 "collé" à la nébuleuse en haut à gauche (donc en bas à droite dans le téléscope ...). C'est un petit amas dont on perçoit une dizaine d'étoiles.

Partant de là, on va chercher M24 en allant au nord-est (on va chercher "en bas à droite" dans le téléscope). On le trouve invévitablement, car on tombe dans un champ rempli d'étoiles (superbe à 28x ou 45x). On peut d'ailleurs s'y promener au hasard et on repérera sans problème plusieurs amas ouverts. C'est un véritable tapis d'étoiles !

En remontant vers le Nord (donc "en descendant" dans le téléscope ...), on va trouver l'amas ouvert M18 qui peut-être grossi 90x (au 10 mm) et qui compte un peu plus d'une dizaine d'étoiles visibles.

En remontant on va tomber sur M17, la nébuleuse Oméga, une nébuleuse à voir absolument. Elle se présente sous la forme d'une barre grise très voyante (qualifiée de virgule par certains), qui traverse un petit amas d'étoiles. Elle est étendue et lumineuse. C'est magnifique !

Enfin, en remontant presque au-dessus de M17 (donc toujours "en bas" dans l'oculaire), on va trouver la nébuleuse M16. A 28x et à 45x, on voit une chaîne d'étoiles formant une espèce de S, à la base duquel se trouve la nébulosité. A 90x, celle-ci disparaît et on voit à la place un amas de petites étoiles serrées, dont le centre n'est bien visible qu'en vision décalé. A 150x, on voit un peu mieux le coeur de l'amas, qui semble compter 25 étoiles environ.

Retournons maintenant sur Gamma 2, avec un faible grossissement (par exemple 28x). Au-dessus d'elle se trouve Gamma 1, étoile bien visible dans l'oculaire. Gamma 2 et Gamma 1 forment la base d'un triangle isocèle avec une autre étoile bien visible aussi, h 5003, qui semble blanche à ce faible grossissement. Cette dernière est en fait une étoile double colorée qui montre, grossie 158x (au 5,7 mm), une composante principale jaune et une composante secondaire bleutée. Assez jolie !

On va utiliser maintenant Gamma 1 et Gamma 2 pour trouver l'amas NGC 6520. Pour cela, on reprend un grossissement de 28x et on prolonge à l'oculaire deux fois le segment Gamma 2-Gamma 1 vers le nord. On observe alors un tout petit amas ouvert, qui se repère bien car il forme un petit groupe d'étoiles serrées, accompagné d'une étoile bien visible proche de lui. Il faut le grossir 90x au moins pour voir une dizaine d'étoiles, NGC 6520 semble peu dense mais il apparaît très nébuleux, ce qui semble indiquer la présence de beaucoup plus d'étoiles mais qui sont trop faibles pour être vues. L'amas ne semble donc pas entièrement résolu. L'autre intérêt de l'observation de NGC 6520, c'est qu'entre lui et l'étoile bien visible qui en est proche (citée plus haut...) se trouve une nébuleuse obscure nommée Barnard 86, ou B 86. Ce type de nébuleuse obscure s'appelle un globule de Bok, l'exemple le plus connu de globule de Bok étant la célèbre nébuleuse "de la tête de Cheval", dans Orion. A vous d'essayer de percevoir B 86, ce qui n'est guère facile puisqu'elle est...obscure. On peut tenter de la percevoir par contraste, puisqu'à son emplacement elle cache les étoiles derrière elle. Le mieux est de ne pas trop grossir. La percevoir reste assez difficile et demande un bon ciel.

flèche haut

A partir du point de départ n°2 : (carte)

on part de l'étoile Lambda, le sommet de la "théière". A 28x de grossissement, on va balayer la zone à l'est et un peu au-dessus de l'étoile, et on va repérer la tâche floue formée par l'amas globulaire M22. Cet amas se trouve pile entre deux étoiles, qui sont bien visibles au chercheur. On peut ensuite bien le grossir, à 90x (10 mm) , voire à 150x (6 mm), on voit des étoiles sur le pourtour en vision directe, et en vision indirecte on aperçoit bien l'amas avec des étoiles sur le pourtour et un centre condensé. Il est très beau !

Si on repart de Lambda, on peut apercevoir M28 dans le même oculaire à 28x, à l'ouest de l'étoile (en mettant celle-ci au bord de l'oculaire en haut à droite, M28 est en bas à gauche). Il est par contre beaucoup moins grand que M22, personnellement je n'ai vu qu'une petite boule circulaire sans étoile visible autour, mais lui-même est bien visible.

On peut trouver un autre amas globulaire en pointant l'étoile Delta à 28x. Dans le même champ, en bas à gauche (en haut à droite dans l'oculaire) se trouve l'amas globulaire NGC 6624. Il est beaucoup moins large que les deux autres : c'est une toute petite boule floue non résolue, dans le prolongement de deux étoiles. Voilà à quoi ressemble la plupart des amas globulaires de la catégorie "NGC" !

Enfin, toujours en partant de Lambda, on monte un petit moment vers le Nord, on va tomber sur l'amas ouvert M25 qui est aussi très agréable à regarder et un peu allongé, on peut le grossir à 90x et compter le nombre d'étoiles qu'il contient, elles sont serrées mais bien détachées et bien visibles. On peut voir une vingtaine d'étoiles, regroupées au centre.

Montons encore un peu, à la recherche d'un amas plus difficile à voir, NGC 6645. En fait, il se trouve à la verticale du précédent, M25, à un peu plus d'un oculaire d'écart à 28x. Il faut être attentif : il se présente à première vue comme une tâche grise légèrement ovale, dans le prolongement de 3 ou 4 étoiles. Mieux vaut un bon ciel pour le voir ! Il faut ensuite le grossir 45x et l'observer en vision décalée, et là apparaît un amas assez dense, composé de fines étoiles serrées. Il disparaît presque en vision directe ! Voilà un objet amusant à voir.

Pour finir ce voyage déjà bien chargé dans le Sagittaire, on va observer un très bel amas ouvert, M23. Pour le trouver, plusieurs solutions : tout d'abord, il est facilement repérable aux jumelles. Une autre solution consiste à retourner sur M25, car M23 et M25 ont pratiquement la même déclinaison. Il suffit donc ensuite, à partir de M25, de se décaler de 35 min vers l'ouest en AD. La dernière façon de le trouver consiste à repérer l'étoile Mu du Sagittaire, visible à l'oeil nu, et de constater que M23 et M25 forme la base d'un triangle isocèle dont Mu est le sommet. Bref, M23 est un grand amas,à observer à 45x ou 90x. Il est moyennement dense, et montre 30 ou 40 étoiles bien séparées. Une grosse étoile plus brillante que les autres se détache en bas de l'amas, reliée à lui par une ligne d'étoiles plus faibles, ce qui lui donne une forme générale de "parapluie". C'est vraiment un bel amas ouvert!

Voilà, le voyage dans le Sagittaire s'achève ici. Il est à noter que cette constellation contient encore plusieurs amas globulaires que je n'ai pas encore observés, dont 4 Messier (M69, M54, M55 et M75). C'est vraiment l'une des constellations les plus riches en objets observables avec un petit téléscope comme le 130/900 !

flèche haut